Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les mangeuses de livres

Les mangeuses de livres

L'aventure d'un livre commence, dans la tête de l'auteur et ne fini jamais... Si il est lu et partagé.

Ne le dis pas à maman

Ne le dis pas à maman

Titre : Ne le dit pas à maman

Auteure : Toni Maguire

Éditeur : Livre poche

Date de parution : 26 janvier 2011

 

Disponible en ebook : 2.49 euros

Disponible en format poche : 6.90 euros

 

Résumé :

 

J'avais confiance en l'amour de ma mère. Elle lui dirait d'arrêter. Elle n'en fit rien.

 

Mon avis :

 

Je ne vais pas vous chroniquer ce livre comme on chronique un roman, je vais plutôt vous donner mon avis.

 

Dans ce livre, l’auteur témoigne de sa propre enfance, avec dextérité et force.

Tony est une femme forte et sûre d’elle, mais cela n’est qu’une carapace. En vrai, ce n’est qu’une enfant qui n’a jamais pu se construire. Nous faisons sa connaissance à l'hospice où elle est au chevet de sa mère qui va mourir dans les jours à venir.

 

Veiller sa mère sur ses derniers jours de vie va faire remonter la petite Antoinette, la fille que Tony était et qu’elle a enfermée dans une cage bien au fond d’elle.

 

À travers des flash-back et ses rêves, Tony nous dévoile qui était Antoinette. Ce qu’elle a subi et pourquoi elle a voulu la voir disparaître.

 

Vous ne lisez pas juste ce témoignage, vous le vivez. À chaque ligne, vous avez l’impression d'être prêt d’Antoinette et de subir l’horreur de sa vie avec elle.

 

Vous ne voulez pas arrêter votre lecture malgré sa dureté, car vous vous demandez quand est-ce que Antoinette sera heureuse. Quand est-ce que les faux espoirs de bonheur s'arrêterons ?

 

Comment des parents peuvent-ils faire cela à leur enfant ? Pour moi, cela reste un mystère. Aucun enfant ne devrait subir même le quart de ce que Antoinette a subi.

 

L’attachement que ressent Antoinette, puis Tony pour sa mère reste incompréhensible quand on sait qu’elle est tout aussi responsable de la douleur de sa fille. Mais cette petite fille avait besoin d’un ancrage pour avancer même à petit pas et qui de mieux qu’une maman…

 

Même quand Antoinette pense que tout est fini, cela n’en est rien. Elle subira bien pire par le regard des autres. La façon dont elle est traitée par la suite est vraiment écœurante et révoltante.

 

Un témoignage fort, poignant et écrit avec une authenticité et tout de même un certain détachement. L’auteur n’est pas tombée dans la rancœur ou la sensibilité. Elle raconte les choses telles qu’elle les a vécues et ressenties à travers ses yeux d’enfants.

 

Tout au long de ce témoignage, vous découvrez le réel sens du mot souffrance, tout en ayant envie de garder cette petit fille près de vous et la protéger.

 

J'espère vraiment que ce témoignage a aidé l’auteur à avancer et à se reconstruire petit à petit, même si cela ne serait jamais entièrement possible.

 

Un livre que toute personne devrait lire, qui pourrait aider les victimes à se sentir moins seules et responsables, mais aussi les autres à peut-être comprendre les signes ou juste la souffrance de l'autre.

 

En bref :

 

Préparez les mouchoirs, car vous allez pleurer du début à la fin de ce témoignage. Il vous fera voir les choses sous un autre angle et revoir la définition du mot souffrance. Tout cela avec une belle écriture et un récit humble.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article