Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les mangeuses de livres

Les mangeuses de livres

L'aventure d'un livre commence, dans la tête de l'auteur et ne fini jamais... Si il est lu et partagé.

Interview : Allison Riley

Interview : Allison Riley

Mes Bookworm's aujourd’hui les mangeuses de livres vous dévoilent tout sur Allison Riley édité chez Something Else Éditions

 

Dites-nous tout sur votre bibliographie ?

Coucou ! J’ai sorti ma première romance fantastique en 2015. Un premier roman qui me tient particulièrement à cœur car je l’ai commencé j’avais seulement 16 ans. Je me suis ensuite mise à la New Romance avec Passionnément et Infiniment ma première saga sortie en mars 2016. Les livres ne sont plus dispo car j’ai rompu mon contrat mais je compte les faire rééditer bientôt. Et enfin, Disturb You, le premier tome de ma seconde saga, sorti le 21 février dernier.

 

Comment vous êtes-vous rendu compte de votre envie d’écrire puis de votre don pour l'écriture ?

Je ne sais pas si c’est un don, mais en tout cas, j’adore ça. J’ai besoin d’écrire comme on a besoin de respirer. j’ai toujours écris depuis ma plus tendre enfance. J’ai commencé à lire à seulement 3 ans et j’adorais les exercices d’écriture à l’école. Les dictées c’était fingers in the noise ^^ Mais j’ai voulu faire des livres après une période tragique de ma vie. J’étais au plus mal et j’ai commencé à écrire des textes, des nouvelles, relatant de cette période noire. J’ai évolué dans mon écriture et c’est là que j’ai décidé de me créer un monde à moi. Twilight m’a beaucoup aidé lol. Je voulais un monde où j’étais une héroïne forte et déterminée. Pas déprimée et terrifiée comme je l’étais dans la réalité. C’est alors que L’ange de la nuit est arrivé. J’ai mis 4 ans à l’écrire et, très réservée, je n’ai décidé de le publier que 2 ans après l’avoir fini quand j’en ai eu assez des sempiternels « tu devrais l’éditer ! » « tu as un bon potentiel » de ma famille et mes amis ^^ Et Wattpad m’a aidé à continuer et depuis je n’arrête plus:)

 

De quel univers est ou sont tirés votre ou vos roman(s) ?

Le premier c’est un univers fantastique. Comme je l’ai dit précédemment, ce monde m’aide à m’éloigner de la vie réelle. Je me crée un monde à moi, avec mes propres personnages, du surnaturel. J’ai toujours été fascinée par le monde vampirique. Ca a commencé avec Dracula, quand j’avais 7 ans ^^ J’adore aussi les histoires de fantômes, et j’ai d’ailleurs une petite romance avec ça. Glauque hein ? ^^ Mais ne vous inquiétez pas, je vais bien. La romance érotique est venue comme ça. Je suis tombée sur la saga Indécise de SC. Stephens et je me suis dit « et si je changeais un peu de registre ? ». Le fantastique, c’est plus ciblé sur les ados. Je suis devenue une femme, j’avais envie d’un peu plus de maturité.

 

Comment définiriez-vous votre style d’écriture ?

Je n’ai pas la prétention de dire que mon style d’écriture est très bien. Ca, je pense que c’est à vous d’en juger. J’essaie au mieux de faire passer le plus d’émotions possibles, j’évite les descriptions architecturales parce que je ne suis pas très douée mais je compense avec les descriptions physiques et émotionnelles ^^ Mais je me rends compte au fur et à mesure de mes écrits, que je prends davantage confiance en moi et qu’il y a de l’amélioration. Il est simple mais j’aime bien le compliquer un peu de temps en temps, notamment avec une touche de sadisme par-ci par-là ahah !!

 

Comment vous vient l’inspiration, vos idées, vos personnages... ?

Des films, des musiques, de ma vie quotidienne… Passionnément est venu suite à un rêve où je me prenais une porte en pleine tronche lors d’un concert. Disturb You fait référence à une période de ma vie où j’ai vécu la même chose que Thaïs, sans en dévoiler trop pour ceux qui ne l’ont pas encore lu lol Mais contrairement à elle, je n’ai fini avec aucun des deux ^^ C’était une expérience tellement insolite qu’on m’a conseillé d’en faire un roman. Ce que j’ai fait !

Quant à mes personnages, j’adore m’inspirer de personnes réelles mais je ne les divulgue que rarement car j’aime que mes lectrices s’imaginent leurs propres personnages avec leurs propre styles masculins et féminins.. Pour Passionnément, je n’avais aucune idée visuelle pour Kévin. A la base, il était juste brun aux yeux bleus et tatoué parce que j’ai un faible pour ces mecs là. Pour Ally, je me suis inspiré… de moi mdr Mais pour éviter d’être trop prétentieuse, je lui ai juste laissé ma couleur de cheveux et mon corps tout plat. Pour les yeux et le visage, je me suis inspiré de Kay Panabaker, j’adore cette actrice. Pour les prénoms, je n’ai pas eu trop de mal pour celui-là. Kevin est le prénom de mon frère jumeau décédé et j’ai voulu lui rendre hommage. Allyanna, c’est comme ça que j’aurais appeler mon fils s’il avait été une fille.

 

Disturb You, ça a été un peu plus compliqué pour les prénoms. Hayden m’est venu en regardant Jumper, avec le beau Hayden Christensen (il est né le même jour que moi, en plus mouahaha) et Thaïs vient du prénom de la fille d’une amie pour lequel j’ai eu un coup de coeur. Physiquement, j’ai encore pris un bruns au yeux bleus et tatoué, pour pas changer. Je vous le dis tout de suite, vous verrez rarement un de mes héros blond ou roux mdr Si c’est le cas : soit je suis bourrée, soit je suis dégoûtée des bruns et je me suis mise aux blonds. Jusque là, le beau bruns aux yeux bleus et tatoué qui partage ma vie me convient bien et je compte bien faire en sorte que ça dure ^^ Thaïs, c’est l’une de mes actrices préférées dans ma tête : Lucy Hale. Cette fille est juste magnifique, les personnages qu’elle joue dans les films sont extras. Ce ne pouvait être qu’elle, selon moi.

 

Comment arrivez-vous à transmettre toute ces émotions, pour que nous lecteur les ressentions aussi pleinement ?

Je vis dans l’histoire, tout simplement. Je me projette automatiquement dans la peau de mes personnages. A l’instant où je commence les première lignes, je suis le personnage qui vit ça. Je décris chaque émotions, chaque ressenti, ce qu’il/elle voit, ce qu’il/elle entend… comme si c’était moi. C’est ce que je préfère dans l’écriture. Me mettre à fond à la place de mes personnages. Parfois je suis tellement à fond qu’il m’est déjà arrivé d’appeler mon chéri par le prénom de mon héros xD

 

Quel passage de vos ou de votre livre(s) a été le plus dur à écrire ?

Emotionnellement pour moi, ce sont les scènes de ruptures. Parce que dans un texte, il faut toujours une situation initiale, un élément perturbateur, un dénouement, une situation finale et au milieu de tout ça, des péripéties. Et l’élément perturbateur dans une romance engendre (presque) toujours une rupture et c’est surtout là que j’accentue les émotions car c’est un moment très très fort. Et comme je suis dans la peau de mes persos, je suis tellement happée par les émotions que parfois, il m’arrive de chialer comme une madeleine xD

Techniquement, dans l’écriture en général, j’ai un peu de mal avec la chronologie. Comme je n’écris pas un livre en un jour, il m’arrive d’oublier à quel moment l’histoire se passe, la saison, la date… surtout quand il faut faire passer les jours, les semaines etc. J’avoue que je me perds un peu. C’est pour ça que je me relis deux ou trois fois avant de renvoyer mon manuscrit et que j’ai des bêtas qui examinent chaque coquilles ^^

 

Comment faite vous pour que vos idées deviennent par la suite un manuscrit ?

Difficile à dire, ça me vient comme ça. Je me mets à fond dans l’histoire, et l’inspiration me vient principalement quand je suis sur le point de m’endormir. Je réfléchis à la suite, à ce qui pourrait plaire aux lecteurs etc Je ne fais pas de trame de l’histoire. Juste les bio des persos pour ne pas me perdre et mettre soudainement la fille blonde alors qu’elle est brune à la base lol Mais sinon j’improvise totalement, je ne connaîs jamais la fin de mon histoire avant la fin.

 

Que ressentez-vous pour chaque étape de l’aventure (écriture, fin, correction, Édition, la sortie…) ?

L’exaltation, déjà. L’écriture est pour moi plus qu’une passion, c’est une vocation. Je me lève le matin avec l’envie d’écrire, je me couche le soir en ayant hâte d’être le lendemain pour écrire à nouveau. Et j’adore cette sensation. Quand j’écris, je me sens comme une boxeuse sur le ring. Je me défoule. Quand je suis en colère, j’écris des scènes avec de la colère et si ça ne colle pas avec la scène de l’histoire, je la note dans un fichier appelé « notes (+ titre du roman) » et j’écris cette scène de colère pour l’intégrer ensuite au moment venu.

Quand vient la fin, j’ai un pincement au coeur. Je n’ai aucune envie de quitter mes personnages. Parce que mine de rien, ils sont un peu comme nos enfants, quelque part ^^ On les a créé, on les fais vivre à travers nos lignes… C’est toujours dur de les quitter. Mais en même temps on a hâte de les faire découvrir à nos lecteurs.

Quand la maison d’édition me donne la date programmée pour la sortie, il y a l’angoisse et l’appréhension. Je me pose un tas de questions : est-ce qu’il va plaire ? Combien de critiques négatives je vais avoir ? Et je ressens ces émotions jusqu’au moment fatidique où je reçois les premiers retours. Quand ceux-ci s’avèrent être positifs, je me sens comme un ballon de baudruche qui se dégonfle. Je suis euphorique, il m’est déjà arrivé d’en pleurer de joie. Je me dis que j’ai réussi, que mes héros ont su gagner votre coeur et rien n’est plus beau pour un auteur que de se sentir aimé et apprécié.

 

Quelle lecture vous attire en dehors de l’univers de votre ou vos romans ?

Je n’ai jamais été vraiment au-delà du fantastique et de la romance. Mais j’ai bien envie de commencer Le journal d’Anne Franck, prochainement. J’ai toujours aimé étudié les guerres mondiales à l’école. Je n’aime pas spécialement les films de guerre, mais l’histoire de ces périodes en générale… Il paraît que ce livre est poignant et j’aime être bouleversée. Comme j’aime les histoires tristes et vraies, telles que Marion, 13 ans pour toujours. J’ai vu le téléfilm qui m’a bouleversée, je suis curieuse de lire le livre. Je dois être maso, en fait lol

 

Allison n'est pas qu'une auteure c'est aussi une femme, nous vous en dévoilons plus dans la suite de l'interview.

 

Tout d’abord dite nous en plus sur vous (votre métier, votre âge et pourquoi pas votre situation familiale... :P) ?

Il fut un temps où j’étais dans la restauration. Mais les horaires, parfois l’équipe qui pétait plus haut que son cul et le fait que mon fils avait l’impression que je l’abandonnais, m’ont poussé à décidé de ne plus aller là-dedans. Mon fils et son bonheur est ma priorité. Je l’ai mis au monde seule, je l’ai élevé seule pendant 2 ans, j’ai mis ma carrière pro entre parenthèses pour lui et j’ai voulu attendre cette année qu’il aille à l’école pour retourner dans la restauration, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Donc en attendant, j’écris et je reprends mes études à la Fac. J’ai envie de tirer profit de ma capacité à écrire pour être scénariste au cinéma.

J’ai 20 ans depuis quatre ans. J’habite en Lorraine avec mon chéri. Mon chéri, c’est le genre de héros qu’on peut lire dans nos romances. Dans les miens en tout cas. Déjà physiquement, il ressemble trait pour trait à mon Kevin de Passionnément (sauf maintenant il a laissé pousser sa barbe il veut pas la couper il me rend dingue!!!!!!). Et comble du jour, Passionnément est sorti avant que je ne rencontre mon homme ! Si c’est pas un coup du destin, ça ! XD Il est intelligent, son ego est plus gros que lui, il est impulsif… le vrai bad boy ^^

 

Quel(s) est ou sont vos ou votre plus grande(s) réussite(s) ?

Ma plus grande réussite, au-dessus de tout, c’est évidemment mon fils. Il n’était certes pas prévu, je me suis retrouvé seule, mais pour rien au monde je regretterai de lui avoir donné la vie. Ma deuxième plus belle réussite, c’est d’avoir fait de mon traumatisme une force. C’est l’écriture qui m’a permis de faire mon deuil et m’aider à me relever. Ensuite bien sûr, je suis fière d’avoir réussi à mettre ma timidité dévorante de côté et à faire publier mes bébés de papiers. Et réussir à conquérir le coeur de mes lectrices avec mes romances. Je les adore !!

 

Quelle serait une journée royal détente pour vous ?

Je ne sais pas trop. Une journée au spa déjà, ça m’aiderait à me refaire la façade ^^

 

Quel sont vos défauts et vos qualités ?

Qualité : Empathique, généreuse, altruiste et un peu fofolle sur les bords.

Défauts : Têtue, impulsive, trop sensible, complexée et pas beaucoup confiance en moi.

 

Quel est votre plus grand rêve ?

Ecrire des scénarios pour des grands films Hollywoodiens ^^ Et que mes livres soient traduits en anglais. L’espoir fait vivre ahah

 

Avez-vous une passion en plus de l’écriture ?

La lecture ^^ Mais sinon j’adore le sport, faudrait que je m’y remette quand le monstre sera à l’école, d’ailleurs ^^

 

Quel est la chose qui ne vous quitte jamais ?

A part mon fils pot de colle ? Mon carnet de note. Toujours dans mon sac au cas où l’inspiration me viendrait en sortie :)

 

Quel a été le moment le plus marquant ou épanouissant de votre vie ?

Le jour où j’ai expulsé ma pastèque de 4kg il y a bientôt 3 ans ^^ Et quand j’ai tenu mes livres pour la première fois dans mes mains :D

 

Comment conjuguer vous vie de famille, travail, sortie, amis, détente, écriture… ?

J’écris quand le petit dort. Quand il est réveillé, on sort voir des amis, de la famille, au parc… Et mes week-ends sont exclusivement réservés à mes deux hommes. Chéri ne travaille pas le week-end donc on en profite pour se retrouver tous les trois ^^ Et on se réserve environ un week-end par moi, Riley chez papi et mamie, pour se retrouver en amoureux ^^

 

Merci beaucoup de nous avoir consacré de votre temps pour nous faire toutes ces petites révélations.

Avec plaisir ! <3

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article