Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les mangeuses de livres

Les mangeuses de livres

L'aventure d'un livre commence, dans la tête de l'auteur et ne fini jamais... Si il est lu et partagé.

Interview Anne-Sophie Ferrapie

Interview Anne-Sophie Ferrapie

Mes Bookworm's aujourd’hui les mangeuses de livres vous dévoilent tout sur Anne Sophie Ferrapie éditée chez Something Else Editions

 

Dites-nous tout sur votre bibliographie ?

Mon premier livre s'appelle Indélébile. C'est l'histoire de Sophie qui doit surmonter des épreuves assez difficiles pour une femme. C'est son combat pour son droit à être heureuse. Au départ il devait être tout seul. Mais au fur et à mesure, l'idée d'un tome sur Ben est venue. Alors maintenant Indélébile et le tome 1 de la série NOUS. Suivie du tome 2 et 3 (Inattendu et Indomptable)

 

Comment vous êtes-vous rendu compte de votre envie d’écrire puis de votre don pour l'écriture ?

J'en sais trop rien. C'est venu petit à petit je crois. Jusqu'au moment où en plus d'en avoir envie, j'en ai eu besoin. Et je me suis lancée. Pour l'autre partie de la question, je répondrais quand j'en saurai là ! Je ne crois avoir un don. Je pense que j'ai eu une chance incroyable et un peu d'imagination mais ça ne va pas plus loin.

 

De quel univers est ou sont tirés votre ou vos roman(s) ?

J'écris pour le moment des histoires qui peuvent arriver à nous tous. Donc plutôt dans le genre contemporain/ New adult.

 

Comment définiriez-vous votre style d’écriture ?

J'aime écrire comme si j'écrivais à mes amis. Un jour mon éditrice m'a dit que mon style était entre le journal intime et le roman. Je suis plutôt d'accord avec elle.

 

Comment vous vient l’inspiration, vos idées, vos personnages... ?

Ca vient un peu tout seul. Il suffit d'un détail dans une lecture, d'une musique, de ce que je vis autour de moi, et mon imagination fait le reste. Parfois ça n'a même plus rien à voir avec l'idée de base. C'est dire comme je peux partir loin.

 

Comment arrivez-vous à transmettre toute ces émotions, pour que nous lecteur les ressentions aussi pleinement ?

Si je le savais je le dirais avec plaisir. XD

Les scènes un peu fortes dans Indélébile, je les ai écrite en les imaginant vraiment. Je voyais la scène, les gens, j'étais dans la peau de Sophie. Donc ça doit jouer. Et puis il y a eu un long travail de relecture avec les bêtas et ma correctrice.

 

Quel passage de vos ou de votre livre(s) a été le plus dur à écrire ?

Dans Indélébile, je dirais toute la partie où l'émotion est à son comble. Les chapitres 3 et 4 de mémoire. Je ne peux pas en dire plus pour elles qui ne l'ont pas lu.

 

Comment faite vous pour que vos idées deviennent par la suite un manuscrit ?

Quand j'ai une idée de base, je ne me lance pas tout de suite dessus. J'écris grossièrement ce que j'ai déjà en tête sur mon carnet et je la laisse mûrir. Ou elle me plaît toujours et les scènes se dessinent ou alors elle ne m'inspire pas et je n'en fais rien. Quand je me lance, j'ai un petit plan à suivre mais souvent je m'en écarte pas mal. Je prends l'écriture comme un exutoire, un besoin de mettre des mots sur des choses. Alors c'est surtout du feeling. Ce qui va faire enrager ceux qui ont suivi un cursus littéraire d'ailleurs, alors désolée d'avance.

 

Que ressentez-vous pour chaque étape de l’aventure (écriture, fin, correction, Édition, la sortie…) ?

Pendant l'écriture, c'est particulier. Je suis dans une sorte de bulle où il y a peu de monde qui sait où je veux en venir. Écrire le mot FIN d'un roman n'est pas anodin. On en a pas vraiment fini, mais c'est une page qui se tourne quand même. Parfois j'ai été contente, et pour le dernier, j'ai versé une petite larme d'émotions. (On ne vous a pas dit que j'étais un peu folle?!)

La correction, ce n'est pas vraiment ce que je préfère mais c'est une partie indispensable je trouve. Je suis en plein dedans pour mon T2 et je l'ai terminé en février. Depuis je n'ai pas mis le nez dedans donc je suis contente de retrouver cette histoire et mes personnages. On embellit le texte au maximum donc c'est une étape sympa aussi.

Le reste je dirais que c'est du stresse, du stresse et du stresse. Publier un livre, c'est génial mais c'est de l'attente tout le temps. Et parfois on attend pour rien. Toutes les maisons d'éditions ne répondent pas et tous les lecteurs ne donnent pas leur avis.

 

Quelle lecture vous attire en dehors de l’univers de votre ou vos romans ?

J'aime beaucoup Musso. Pour le reste ça tourne autour de la romance quand même mais je lis aussi de la dark, du M/M... Je ne regarde pas forcément le genre. C'est le résumé qui me donne envie ou pas.

 

Anne Sophie n'est pas qu'une auteure c'est aussi une femme, nous vous en dévoilons plus dans la suite de l'interview.

 

Tout d’abord dite nous en plus sur vous (votre métier, votre âge et pourquoi pas votre situation familiale... :P) ?

Alors j'ai 30 ans, je suis mariée depuis 1 an mais en couple depuis plus de 12. Je suis maman de deux enfants de 6 et 3 ans et je suis aide-soignante.

 

Quel(s) est ou sont vos ou votre plus grande(s) réussite(s) ?

Je suis heureuse comme ça dans ma vie. Alors je peux dire que j'ai réussi ça. Je ne dirais pas que j'ai eu de GRANDES réussites, mais mon couple va bien, on essaye de bien éduquer nos enfants... C'est le principal pour oi, le reste c'est du plus.

 

Quelle serait une journée royal détente pour vous ?

Grasse mat'. Petit livre avec un café au petit-déj. Après je dirais un massage avec spa entre copines et le soir petit repas avec mon chéri. En gros pas d'enfants quoi XD.

 

Quel sont vos défauts et vos qualités ?

Je dirais que je suis assez sociable. Je peux vendre un rein pour mes proches. Par contre j'ai un sale caractère lol. Si on ne fait du mal à moi ou à ceux que j'aime je peux être vraiment mauvaise. Je ne pardonne qu'une fois aussi, après je zappe complètement la personne. Bref, j'ai plus de défauts que de qualités.

 

Quel est votre plus grand rêve ?

Gagner au loto. (Mais ça ne risque pas d'arriver je ne joue jamais!)

 

Avez-vous une passion en plus de l’écriture ?

La lecture ! Je ne me sépare jamais de ma liseuse.

 

Quel est la chose qui ne vous quitte jamais ?

Ma liseuse. Mais vu que j'avais déjà dit ça avant, je dirais mon téléphone.

 

Quel a été le moment le plus marquant ou épanouissant de votre vie ?

Je dirais la naissance de mes enfants. Rien d'original, mais les mamans ne m'en voudront pas. D'un point de vu plus « professionnel » je dirais le mail de mon éditrice pour Indélébile. Ce moment a changé quelque chose en moi. J'ai pris conscience que j'étais en train de vivre quelque chose d'incroyable.

 

Comment conjuguer vous vie de famille, travail, sortie, amis, détente, écriture… ?

C'est une question d'organisation. Je n'écris pas tous les jours de l'année. Donc quand j'écris c'est à un moment précis. Mes enfants sont à l'école et je suis actuellement en mi-temps donc j'ai un peu de temps pour moi. En général les week-end, c'est famille, amis et j'oublie un peu l'ordi à la maison.

Merci beaucoup de nous avoir consacré de votre temps pour nous faire toutes ces petites révélations.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article